Accueil Culture Club En attendant septembre…

En attendant septembre…

0
0
25
Equipment - Part I

Une vie humaine comporte deux parties distinctes : celle où on ne connaît pas l’odeur d’un vestiaire de hockey et celle où on la connaît. Ma vie a basculé il y a deux semaines, lorsque Mini-Moi a fait une séance d’école de hockey et que j’étais là pour l’aider à lacer ses patins. Je crois qu’en une dizaine de minutes, mes narines ont tenté de mettre fin à leurs jours une bonne douzaine de fois. Chacune. Désormais, je sais.

Après une heure de glisse en mode crispation maximale et en admirant les U9 équipés de pied en cap, l’affaire était faite, c’est inscription la saison prochaine. Quelqu’un a vraiment hâte d’y être et qu’on lui confie une crosse ! Tous les mini hockeyeurs arboraient les maillots de leur équipe préférée : Canadiens (la majorité), Penguins, Sharks. Pas un seul maillot de Magnus, en revanche. Ça devrait changer la saison prochaine, Mini-Moi a prévu d’arborer avec fierté le jaune et le noir rouennais. Aucune origine régionale, c’est entièrement la faute de Sacha Treille, le joueur préféré de Mini-Moi.

Voilà que le temps passe et le week-end dernier, nous rendons visite à La Maison du Patin pour acheter une partie de l’équipement ce mois-ci, histoire d’étaler les dépenses. Quand un enfant grandit de plus de 5 cm en un an, il vaut mieux attendre le plus tard possible pour acheter certaines pièces, notamment les patins. En plus, en fin de saison, le choix est moins grand. Au bout de la visite, nous avons un casque, une culotte, une crosse et du tape bleu (inspiration venue de la crosse d’ODM, vue de près pendant le Mondial). La première saison de hockey constitue un investissement certain, il faut bien le dire. Séparément, chaque pièce vaut 50 euros en moyenne. On va donc se limiter, en phase d’apprentissage, à : patins, gants, casque, culotte et under armour. Pour les genoux et les coudes, protections de roller. La crosse ? Bah, rien n’empêche de commencer à faire travailler les mains, en aparté…

Encore une fois, j’ai été surprise de ne voir aucun maillot de Magnus. Pendant un moment d’attente, je regarde les maillots d’équipes pros et les casquettes en vente et je me fais la réflexion qu’il n’y a que des produits NHL. Quand mes yeux tombent sur une casquette des Golden Knights, qui n’a même pas encore d’équipe, mais déjà du merchandising disponible à l’étranger, je demande au vendeur s’il a des maillots français. Réponse hallucinante : non, pour des questions de droit. Donc, pour les supporters d’équipes françaises, il faut aller voir du côté des sites de chaque équipe. Je trouve incroyable que, dans une des très, très rares boutiques spécialisées de région parisienne, on ne puisse pas distribuer les maillots de Magnus. Ce qui veut donc dire que, d’une part, les enfants qui vont acheter / renouveler leur matériel n’ont à admirer que les maillots de NHL, ce qui limite les sources d’inspiration et, d’autre part, le hockey français se cantonne dans une visibilité municipalisée, ce qui semble contre-productif au vu de son objectif avoué avant, pendant et après le Championnat du Monde, d’augmenter sa visibilité au niveau national. Avis à la FFHG…

Pour ceux que ça intéresserait, les dossiers d’inscription de Paris sont disponibles et il y a une remise de 10% sur la cotisation annuelle pour les dossiers remis avant le 30 juin.

Allez, à plus dans l’bus ;)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par claire32
  • Paris Hockey Tour - Place de l'Hôtel-de-Ville

    Hockey… What else?!

    Un jour,  j’ai décidé d’arrêter d’enrichir les vendeurs de tabac. Le rap…
Charger d'autres écrits dans Culture Club

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Calendrier Ligue Magnus 2017-2018

Enfin ! Il est là ! Maintenant que les budgets des clubs sont validés (avec ou sans mentio…